La Césure est une suspension temporaire et volontaire des études qui a pour but d’acquérir une expérience professionnelle ou personnelle en France ou à l’étranger. L’étudiant peut demander à bénéficier du dispositif de césure sous la forme suivante :

  • Formation dans un domaine différent de celui de la formation d’inscription ;
  • Engagement de service civique (engagement volontaire de service civique, volontariat, service volontaire européen, service civique des sapeurs-pompiers) ;
  • Création d’activité en qualité d’étudiant-entrepreneur ;
  • Expérience personnelle, dont les objectifs et l’organisation du projet auront été formalisés par l’étudiant au moment de sa demande ;
  • Expérience en milieu professionnel : l’expérience professionnelle pourra être appréciée au regard d’un contrat de travail (CDD), d’un contrat de bénévolat ou d’une convention de stage.

Les conditions pour bénéficier de ce dispositif sont précisées dans le Dispositif césure du 10 mai-2022. 

Durée d’une césure

La durée d’une césure peut varier d’un semestre universitaire au minimum c’est-à-dire une période indivisible de 6 mois à deux semestres universitaires au maximum, soit :

  • 1 semestre (de septembre à janvier ou de janvier à mai)
  • L’année complète (Semestre 1 + semestre 2)

Public concerné par la césure

Seuls les étudiants en formation initiale peuvent bénéficier d’une césure. Cela peut être :

  • Un étudiant inscrit dans une formation d’enseignement supérieur qui souhaite la suspendre temporairement entre 2 années d’études (de la Licence 1 au Master 1 inclus).

L’étudiant doit être IMPÉRATIVEMENT être inscrit dans une formation d’un diplôme national.

Statut de l’étudiant pendant la césure

Pendant la césure, l’étudiant reste inscrit administrativement en césure dans son établissement d’origine, mais il n’est pas rattaché à son cursus de formation. Il garde ainsi, tous les bénéficies d’une inscription « classique » comme par exemple, son statut d’étudiant boursier en tant que bénéficiaire des allocations du CROUS.

Formalisation de la césure

L’étudiant doit rendre un dossier complet, afin que sa demande soit prise en considération. Pour cela, il doit fournir :

Cette demande est accompagnée :

  • D’une lettre de motivation décrivant les modalités de réalisation et les objectifs de la période de césure, rendant compte de la cohérence du projet de l’étudiant ;
  • D’un ou plusieurs justificatifs : Contrats (CDD, bénévolat), engagement civique, inscription nouvelle formation ou bien stage (voir comment remplir une convention de stage)
  • De la photocopie du « scol’pass » ou carte d’étudiant et certificat de scolarité.

Toute demande doit être complète, envoyée par mail à julien.d-alessandro@umontpellier.fr ou bien déposée directement au bureau 113 (Bureau des Relations Internationales) durant les heures d’ouvertures. La demande de césure doit être acceptée par une commission à La Faculté d’Économie, puis, ensuite être acceptée par le Président de l’Université de Montpellier.

Les différentes étapes du traitement de la demande de dispositif de césure

Date limite de dépôt de dossier :

  • A l’étranger Année universitaire complète ou 1er semestre (Impair) : Au plus tard le 01/09.
  • En France Année universitaire complète ou 1er semestre (Impair) :  Au plus tard le 15/09.
  • A l’étranger ou en France 2e semestre (Pair) : Au plus tard le 15/12.

Bureau des stages :

Julien D’Alessandro

04.34.43.24.40

julien.d-alessandro@umontpellier.fr

La demande de césure doit se faire obligatoirement au bureau 113.